Conférence interdite : Le Quartier Général de CABRAL LIBII assiegé par "les forces de l'ordre"

Suite à la Présidentielle du 7 octobre 2018 et à la nomination de Paul BIYA par le conseil constitutionnel lui dotant de "71.28%" des suffrages, que redoute le pouvoir en bloquant le Quartier général du Leader CABRAL LIBII? pouvez-vous me le dire?

Les faits et gestes de CABRAL sont scrutés par le parti au pouvoir qui, au regard de ces interventions musclées, risque de passer par des manoeuvres peu orthodoxes pour l'inculper d'un délit ou crime.

Pour le, moment le Leader a demandé que les manifestants puissent rentrer chez ceux en attendant la publication des déclarations  dans les réseaux sociaux et redactions de presse nationnale et internationales. Cette conférence pourtant qui se passait dans le quartier général, a été interdite pour le préfet de Yaoundé IV ème qui a estimé que c'était une atteinte à l'ordre public.

Bientôt au Cameroun il sera impossible de manger à table à 20 heures avec toute sa famille réunie. La démocratie avance -telle vraiment ? je réponds par l'affirmative mais dans le sens contraire des aiguilles d'une montre.


Imprimer   E-mail